Centre éducatif canin Le Prestige :

Une école de dressage pour chiens unique en son genre!

Histoire du centre: Karyne Millette maître chien

NOTRE HISTOIRE

Le centre éducatif canin le Prestige est né d'un rêve d'enfant. L'amour des chiens était encré dans les pensées les plus secrètes d'une petite fille de 8 ans. Son grand désir de travailler avec ses amis canins et de faire du dressage de chiens était un but sacré et la vie l'a doucement conduite sur ce chemin.

Elle a été propriétaire d'un refuge et d'une pension pour chiens pendant plus de 10 ans. Parmi les chiens abandonnés et ceux aimés de leur propriétaire, elle apprit à les observer pour bien comprendre leur langage. Elle s'est mise à lire tous les livres et documents qui pouvaient l'aider à mieux comprendre le monde des chiens.

Elle, et quelques passionnés de chiens ont mis sur pied le Club des Amis Canins, dont elle est devenue présidente. Un organisme à but non lucratif, créé pour permettre aux amateurs de chiens de faire des rencontres et des activités.

Pendant plus de 2 ans, elle a milité activement pour la protection des animaux via quelques organismes sur le net. Végétarienne depuis presque 15 ans, cette passionnée des bêtes ne cesse de vouloir veiller au bien-être des animaux qui l'entourent. À ses frais, elle a monté une opération de sauvetage dans un chenil insalubre des Cantons de l'Est et a pu rescaper deux chiennes affamées.

Elle a suivi sa formation maître-chien avec succès chez Pro-Canin, école de dressage située à Granby. Diplômée depuis 2002, elle s'est ensuite perfectionnée en techniques de renforcement positif et comportement canin avec Jean Lessard et Jacynthe Bouchard, et ce, en assistant à certains de leurs séminaires sur les méthodes douces et positives.

Elle a aussi suivi un séminaire en communication animal avec Caroline Leroux afin d'être encore mieux connectée avec le monde des animaux, car pour cette maître-chien : « Mieux comprendre les émotions des animaux est un grand pouvoir quand on travaille avec des êtres vivants »!

Avec ses années d’expérience, elle a développé des programmes d’éducation canine basés sur le comportement, le leadership et l’apprentissage positif.

Passionnée et vouée à développer le plein potentiel de ses chiens, elle a parcouru le Québec pendant 7 ans avec sa meute de border collie afin d’offrir des représentations de freestyle canin et faire connaître cette merveilleuse discipline.

Aujourd’hui, elle œuvre dans le domaine canin depuis plus de 20 ans. Plusieurs milliers de chiens ont pu trouver une nouvelle vie et un équilibre grâce à son expertise et sa passion.

Maintenant, elle poursuit sa route, en offrant ses connaissances à des gens passionnés du domaine canin. Elle fait d’eux, des maîtres-chiens qualifiés qui participent au succès de l’entreprise.

L'éducation canine, le langage canin et l'entrainement des chiens n'ont plus de secrets pour cette femme dévouée et amoureuse du monde canin.

Karyne Milette et sa meute de border collie
Karyne Milette dresseur de chien
Maître chien Karyne Millette


TÉMOIGNAGE DE NOTRE MAÎTRE-CHIEN, SEPTEMBRE 2016

Karyne Millette, maître-chien, spécialisée en comportement canin, dressage et éducation canine.



Karyne Millette, maître chien, freestyle canin
Je me présente! Karyne Millette, 41 ans, passionnée des chiens depuis que j'ai l'âge de marcher! J'observe les chiens et je travaille avec eux depuis maintenant plus de 20 ans! Pour ceux qui me connaissent, je ne suis pas juste une passionnée de chiens, j'ai la maladie des chiens et je suis contagieuse!

Je n'ai pas toujours été la maître-chien que je suis aujourd'hui. Tout comme vous, j'ai déjà été une simple propriétaire de chien en soif de savoir et de connaissance. Je vous dis cela, car si vous êtes sur cette page web, c'est que vous voulez en savoir plus sur le meilleur ami de l'homme : LE CHIEN.

Ma merveilleuse aventure a réellement commencé à 16 ans, avec mon premier VRAI CHIEN À MOI. Ce chien a changé à jamais le cours de ma vie. Quand j'ai tenu ce petit être dans mes mains pour la première fois, j'ai pleuré…! C'était mon chien, ma petite boule d'amour, mon trésor, ma raison d'exister. Je lui ai promis de le garder jusqu'à sa mort et c'est ce que j'ai fait! Il est resté avec moi pendant 14 années! Ce chien, Chucky, croisement de border collie et golden-pyréné est devenu le centre de mon univers! J'étais folle de ce chien! Il est rapidement devenu mon meilleur ami et il me suivait partout, dans absolument tous les déplacements possibles qu'une adolescente de 16 ans peut faire! Il a passé la première année de sa vie à voir plein de gens, à courir les fêtes d'amis avec moi, à aller prendre des marches, faire du camping, faire du canot, de la baignade, bref, Chucky était un compagnon loyal, fidèle qui m'obéissait à merveille! Pour la plupart du temps, Chucky n'avait pas besoin de sa laisse, car c'était un toutou si parfait! C'est avec des livres que j'ai fait son éducation, en lui apprenant à ne pas tirer sur la laisse, s'assoir, se coucher et il faisait plein de trucs qui épataient tous mes amis! Ce chien était extraordinaire!

Un jour, mon beau rêve avec mon chien a éclaté. Il avait environ 18 mois quand il s'est mis à changer de comportement. Mon fidèle ami, si doux et si fidèle, a complètement changé. Il s'est mis à faire des feintes de morsure quand les gens voulaient le flatter quand il était en laisse. Il s'est mis à avoir des réactions tellement imprévisibles que je devais lui faire porter une muselière chaque fois que nous allions marcher, car je ne lui faisais plus confiance. Puis un jour, alors que j'étais avec des amis, une jeune fille s'est approchée pour se faire sentir et mon Chucky lui a donné un coup de gueule qui a troué son manteau. Oufffffff! Plus de peur que de mal! Il me fallait prendre les choses en main avant que mon chien ne cause un accident grave et je voulais absolument comprendre ce qui le poussait à agir ainsi!

Commence alors ma longue croisade des centres canins, écoles de dressage et débute ma recherche de connaissances dans l’univers du dressage de chiens! J'ai commencé par suivre 2 séries de cours de groupe en obéissance qui ne m'ont pas aidée du tout. Ensuite, a suivi 8 mois de cours privé 1 fois toutes les deux semaines dans un autre centre canin aux méthodes beaucoup plus douces. Mon chien m'écoutait bien, il faisait une obéissance avec et sans laisse presque parfaite, mais son problème d'agressivité envers les gens et MAINTENANT avec moi PERSISTAIT! Chaque fois que je donnais une secousse sur le collier de mon chien pour le ramener à l'ordre ou chaque fois que je le pointais du doigt pour lui interdire quelque chose, il me montrait les dents. Il ne m'a jamais mordu, mais de voir mon propre chien me montrer des signes d'agressivité me brisait le cœur. J'étais tellement triste et découragée! J'ai essayé beaucoup de techniques de dressage et de méthodes d'éducation canine qui n'ont jamais été une réussite. J'ai donc fait venir un comportementaliste chez moi qui a fini par me recommander l'euthanasie! Pour moi, c'était hors de question d'abandonner mon chien! En plus, j'avais mis des milliers de dollars dans son éducation et dans les soins de santé, car il se mutilait. Il n'était pas question que j'abandonne, ÇA JAMAIS! En attendant de trouver une réponse à mes questions, je me suis mise à lire toutes sortes de livres pour essayer de comprendre mon chien et j'évitais les situations de conflits en l'acceptant comme il était et en le supervisant de très près chaque fois qu'il croisait des inconnues ou que des gens étrangers venaient chez moi.

Histoire du centre: Karyne et ses chiens, sa meute

Nouveau drame : À 19 ans, je change de conjoint. Le premier maître homme de Chucky sort de ma vie et un nouvel homme apparaît! OUTCH! Chucky s'est rebellé et pour lui il n'était pas question d'accepter cet intrus mâle dans sa tanière. Avec plusieurs biscuits, mon nouvel ami a réussi à gagner son ventre… mais pas son cœur. Chucky allait uriner dans mon lit, il détruisait tout dans la maison, vidait les poubelles!!!! AYAYAYE, il n'avait jamais fait ça! Le bordel total! Puis, arriva le jour d'une confrontation ou mon copain l’a juste pointé du doigt pour le réprimander… mon Chucky l'a violemment agressé à la main! Morsure pleine, saignante, et cette aventure a fini aux urgences avec points de suture. J'étais bouleversée, mais qu'avait donc ce chien? Par chance, mon copain connaissant ma grande affection pour ce toutou a accepté la situation et a décidé d'éviter toute situation de conflit. Malgré tout ça, si l'on m'avait demandé de choisir entre l'homme que j'aimais ou mon chien… bien, je ne suis pas fière, mais mon chien passait avant toute chose.

Entre temps, j'ai commencé à accueillir chez moi des chiens dont les gens ne voulaient plus. Plus j'en apprendrais sur les chiens et leur comportement, plus j'aurais la chance de comprendre mon Chucky. Il y avait tellement une forte demande de placement que parfois je pouvais avoir une meute de 5 à 10 chiens dans un petit semi-détaché en banlieue. Tous vivaient librement en harmonie dans cette maison et Chucky s'occupait toujours sans aucune violence de faire régner la paix dans mes meutes. Je trouvais des familles pour chaque chien qu'on me cédait et la meute s'agrandissait ou rapetissait au fil des abandons et des placements. Chucky était le pilier, l'équilibre! Je me demandais tellement pourquoi il se comportait si bien avec ses congénères canins et pourquoi si mal avec les humains. À l'époque, il y avait une chose que je ne pouvais pas comprendre… mon chien réagissait à mes propres comportements, il veillait sur moi comme un guerrier et j'étais sa possession. J'étais une propriétaire de chien complètement GAGA et amoureuse des chiens, mais d'une façon humaine. Chucky et les chiens en général étaient pour moi une béquille affective, car j'étais une personne très réservée, timide et insécure. Je saluais avec affection mon chien quand j'étais séparée de lui. Oufffffffff! Je lui faisais tout un rituel tellement que je m'ennuyais de lui quand nous n'étions pas ensemble. Je le couvrais constamment de câlins, d'affection, je lui offrais tout ce qu'il voulait et je partageais même ma nourriture avec lui… je l'aimais tellement… Mon Dieu que j'ai fait des erreurs avec ce pauvre chien et j'en ai fait un gardien incorruptible! Je me débrouillais bien dans le dressage de mon chien, mais je ne comprenais rien à la psychologie canine ni à son comportement.

À l'âge de 20 ans, je suis déménagée à Magog, en Estrie, sur une fermette! J'étais persuadée que l'air frais de la campagne réhabiliterait mon chien agressif, croyant que tout comme moi, il n'aimait pas la ville… hummm… erreur! J'ai agrandi ma meute en adoptant un jeune chiot berger-allemand du nom de Zeus, un chiot que Chucky a bien éduqué… tout à fait à son image! J'avais donc 2 chiens VRAIMENT TROP GARDIENS ET IMPRÉVISIBLES. Le temps a passé, j'ai continué de sauver des chiens, j'en ai déjà gardé 30 en même temps! J'aimais tellement mes protégés et entre eux c'était l'harmonie. Puis entre-temps, je suis devenue éleveuse de berger allemand et de Jack Russell terrier. J'ai donc réduit le nombre de chiens pris en sauvetage pour me consacrer à ma passion des naissances et j'ai ouvert un service de pension.

Je vivais entourée de chiens, je les observais, mais toujours avec mes yeux d'humain. Je ne maîtrisais pas bien la psychologie canine. Chucky n'était pas mieux avec les étrangers, mais envers moi les choses s'étaient grandement améliorées, car j'évitais les situations de conflits et j'avais arrêté de le corriger. J'ai dû me départir de mes poules et canards, car il était devenu un chasseur incontrôlable. Ce chien me donnait tellement de soucis! Ça lui a pris 3 ans avant d'accepter mes chevaux… Puis le temps a passé et mon Chucky a vieilli. Il s'est adouci et beaucoup assagi avec les années. Il avait 11 ans quand un jour, lors d'un repas, Zeus a attaqué Chucky pour lui voler son plat. Mon pauvre Chucky, cet ancien guerrier, si fier, a perdu son statut de chef au sein de la meute. Il hurlait, couché par terre, et Zeus enragé le tenait à la gorge. Aucun chien n'avait jamais défié ce grand sage. À partir de ce jour, ma meute de 8 chiens a perdu tout respect pour lui. Il subissait constamment le harcèlement des autres… Je devais toujours superviser et intervenir pour le protéger.

Karyne maître chien et son berger allemand

C'est à ce moment que Chucky a vraiment commencé à changer! Il acceptait les étrangers sans grogner et acceptait de se faire caresser. Mon chien était vieux, fatigué et résigné. Il avait perdu la force de jouer au guerrier et n'avait plus le travail de s’occuper d'une meute. J'en voulais tellement à ma meute de s'en prendre ainsi à un vieillard qui avait mal et qui faisait beaucoup d'arthrite. Mon cœur était brisé de voir que les chiens n'étaient pas solidaires et qu'ils n'avaient aucune compassion pour leur vieil ami.

Entre temps, j'ai suivi ma formation de maître-chien. Mes chiens étaient tous dressés parfaitement à l'obéissance. Ils avaient une obéissance parfaite, mais je n’arrivais pas à les contrôler dans des contextes bien précis, comme lors d’aboiements en groupe. Ils ignoraient mes consignes et pouvaient même se battre entre eux. Je ne comprenais pas toute cette zizanie au sein de ma meute. Zeus n'était pas du tout un bon leader comme Chucky l'avait été. Les bagarres entre les chiens se multipliaient, j'avais perdu le contrôle. J'avais tellement de peine que j'ai même songé à ne plus avoir de chien. Je me suis départie à regret, le cœur brisé, de quelques chiens bagarreurs et j'ai recommencé les choses à zéro. J'ai dû désapprendre pour réapprendre!

En étant au pied du mur, je devais changer ma façon de les observer, de les aimer, de les entrainer et de les dresser. Je me suis mise à les regarder avec les yeux d'un chien. J'ai pris des notes, j'ai observé et observé encore, en appliquant certaines choses que Chucky faisait avec les meutes qu'il a si bien gérées. Puis doucement, je me suis mise à entrer dans leur univers et à réellement les comprendre. Leur psychologie et leur façon de communiquer sont si différentes de la nôtre.

Entre temps, j'ai veillé sur les vieux jours de mon chien en prenant soin de lui comme il avait veillé sur moi. Les deux dernières années de vie de mon compagnon ont été très difficiles et j'étais incapable de prendre une décision. Puis, un matin, ses hanches ne le supportaient plus et j'ai dû l'accompagner dans son dernier souffle. Il avait 14 ans. Ce fut un deuil extrêmement difficile, mais en même temps, mon désir d'aider des chiens comme Chucky grandissait tellement! En sa mémoire et pour celle de Zeus qui nous a quittés à l'âge de 12 ans, je devais aider les chiens à problème!

Des années d'observations et d'expérimentation de diverses méthodes de dressage en éducation canine et comportement canin m'ont amené à une recette gagnante avec les toutous. Ce que j'y ai compris, c'est que tout dépend de l'attitude humaine. J'ai suivi des formations, et assisté à des séminaires, mais au bout du compte, les plus grandes connaissances que j'ai acquises ce sont les chiens qui me les ont enseignés et non les humains. Les chiens m'ont démontré leur vraie nature, et ce n'est pas toujours dans l'amour qu'ils m'ont fait entrer dans leur monde. J'ai vécu beaucoup d'expériences troublantes et dures pour un cœur d'humain. J'ai vu et observé tellement de choses. Par moment, les chiens m'ont déçue, mais maintenant je comprends pourquoi. Ils ont leurs propres règles, leur propre psychologie et leurs propres codes de conduite. Ils ont aussi un langage très différent du nôtre. Pour vivre en harmonie avec les chiens, il faut accepter la différence.

Aujourd'hui, à presque 42 ans, je peux dire que je n'ai jamais autant aimé les chiens. Je les aime d'un amour sein basé sur la compréhension. J'apprécie leur nature, leur langage, leur instinct, leur sagesse, leur code de conduite. Les chiens ont tant à nous apprendre. Avant d'être une maître-chien, je suis avant tout une propriétaire de chien, passionnée de ces bêtes. Je peux comprendre ce que ressent un propriétaire de chien quand il vit échec et déception. Le secret du succès : Apprendre à les aimer de la bonne manière pour ce qu'ils sont, être capable de les lire et bien communiquer.

Tout mon travail est dédié à Chucky et Zeus qui m'inspirent chaque jour. « Mes deux guerriers de lumière, vous êtes toujours dans mon cœur »

Karyne

Karyne Milette et sa meute historique
Les chiens dont Karyne parle
Karyne Millette Maître chien et son border collie



QUI EST CE CHIEN?

chien Chucky logo Centre éducation canin Le prestig

Chucky était un fidèle ami et la mascotte de notre entreprise. Il a donné 14 belles années de vie à sa maîtresse Karyne. Décédé en avril 2004, nous lui avons rendu hommage en mettant son portrait sur tous nos logos de compagnie. Ainsi, il est toujours avec nous, participant encore au succès de notre école.

 
 
 
 
Centre éducatif Canin Le Prestige
Le prestige d'avoir un bon compagnon est dans la réussite d'une bonne éducation
819-843-0978
1470 ch. Ayers Cliff, Magog (QC), J1X 3W2
Centre éducatif canin le Prestige sur youtube
Centre éducatif canin le Prestige sur facebook
Centre éducatif canin le Prestige sur facebook
* Prenez note que le terme dressage de chiens ou école de dressage est utilisé dans ce site, afin que les propriétaires de chiens puissent nous trouver sur Internet. À nos yeux, ce terme représente la contrainte et l'autorité. Nous ne considérons pas faire du dressage de chiens! Le terme le plus approprié pour l'entrainement d'un chien est l'éducation canine! Notre phrase préférée est que le dressage est pour les maîtres afin d'éduquer leur chien! Nous ne voulons aucunement être associés à un centre canin qui utilise des méthodes dures pour l'éducation et l'obéissance d'un chien.*

© 2016 Centre éducatif canin Le Prestige. Conception, programmation et hébergement : malem